top of page
UNADJUSTEDNONRAW_thumb_4782.jpg

SaLi

Recherche de vie écologique en France

Rechercher
  • Photo du rédacteurunjardinvert

Se connecter


J'aime vivre à la campagne : le calme, l'espace et la proximité de la nature me rendent heureuse chaque jour. Je ne peux pas imaginer retourner en ville, mais il y a aussi des choses que je ressens moins ici. En ville, je me sentais plus inspirée par les autres : échanger des idées sur la permaculture, jardiner ensemble et discuter de la manière de traiter la récolte, établir des liens qui ont donné naissance à des idées créatives. C'était le sujet habituel de la journée de la ferme collaborative, mais aujourd'hui, j'ai davantage ce genre de conversations avec moi-même. Il y a pourtant beaucoup d'adeptes de la permaculture dans le quartier, mais chacun est tellement occupé par son propre projet, moi y compris, que les rencontres ne vont pas de soi. C'est dommage, car nous continuons ainsi, chacun dans notre domaine, alors que nous pourrions faire beaucoup plus en travaillant ensemble. Le fait que j'aie manqué cette rencontre m'est apparu clairement à l'occasion des réunions intéressantes et significatives qui ont eu lieu récemment. Nous avons reçu plusieurs coups de main par l'intermédiaire de Workaway, un site web de rencontres culturelles et de volontariat, ce qui a donné lieu à de belles conversations, à des échanges de connaissances et à des connexions. Il n'y a pas eu que des discussions, il y a eu du désherbage, de la plantation, de la tonte et bien d'autres choses encore. Quel sentiment merveilleux que de pouvoir enfin terminer une liste de choses à faire ! Le jardin est radieux et nous n'aurions pas pu le faire seul. J'attends déjà avec impatience les prochaines réunions.


Malgré toute l'aide apportée, l'année du potager s'est déroulée jusqu'à présent par tâtonnements : mouches pleureuses infestant les semis, pluie et encore pluie, gelées tardives et limaces à l'affût. Tout a été planté plus tard, dans l'attente d'une hausse des températures et du soleil. Il est agréable de voir comment les semis spontanés de laitue et de persil ont poussé sans être dérangés, sans qu'aucune limace ne s'en aperçoive. Tandis que les semis préparés, choyés, avaient tous disparu du jour au lendemain. Le plan pour cette année est donc de laisser germer plus de choses spontanément et de laisser ainsi la nature faire ce qu'elle fait le mieux : fournir de l'abondance. Les semis infestés par les mouches pleureuses n'ont malheureusement pas fonctionné. Heureusement, notre ancienne ferme coopérative nous a donné de nouveaux plants de tomates qui brillent maintenant dans les champs.

À la suite de toutes ces réunions, de nouvelles idées de connexion tournent dans ma tête, qui ont encore besoin d'un peu de temps pour atterrir et devenir concrètes. Je me replonge déjà dans les livres de permaculture, car il y a encore tant à lire et à apprendre. Un espace se libère dans ma tête et je veux le remplir de connexions permaculturelles. J'essaie désormais de conserver cette créativité, parce qu'elle est parfois noyée dans le manque de sommeil, les paniers à linge pleins et les longues listes de tâches, que tout le monde connaît sans doute.


Tout ce dur labeur a abouti non seulement à un magnifique jardin potager, mais aussi à une champignonnière qui est presque terminée. Un grand merci à tous ceux qui nous ont aidés, je suis si heureuse que la culture proprement dite puisse bientôt commencer. Nous n'atteindrons peut-être pas l'objectif initial de vendre nos premiers pleurotes en septembre, ces choses ont tendance à venir à leur propre rythme, mais elles arrivent ! Bientôt, nous pourrons commencer à expérimenter, à acquérir de l'expérience et à manger nous-mêmes des pleurotes jusqu'à ce qu'ils nous sortent par les oreilles.


Pour conclure, cette belle rose, pas la meilleure photo, mais la perfection avec laquelle les pétales sont pliés compense largement. Malheureusement, cette rose ne se trouve pas dans notre jardin, mais je me suis empressée d'en prélever une bouture pour la ramener à la maison.


7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page